Pensée du soir…

23h36, tout le monde dort depuis une demi heure et je n’ai encore rien fait.

† Je me sens frustré. Frustré de ne pas trouver de solution à mes différents problèmes. Celui qui m’occupe le plus pour l’instant est : lancer une activité de petite taille mais qui tourne correctement. Pourquoi ? Pour voir ce que ça fait de réussir quelque chose que j’aurais entièrement construit moi-même. J’ai tenté l’aventure de l’activité complémentaire, sans succès. J’arrête d’ailleurs cette dernière fin mars. Mais je ne veux pas rester sur un échec et, surtout, j’ai envie de mettre en place quelque chose pour les prochains mois. Me donner des perspectives. J’aimerais trouver une formule qui me permette d’utiliser tout ce que j’ai en tête pour enfin attirer un peu de monde et récolter quelques euros.

Digression

Pourquoi ais-je envie de gagner de l’argent en plus de mon salaire d’employer ? Je me suis poser la question afin d’avoir une réponse précise à l’affaire. Car j’ai l’impression que dès lors qu’on propose un service ou un produit à la vente, les gens pense qu’on veut leur voler leur sous. N’y a t il que l’argent dans la vie et est il la seule chose que j’ai en tête ? Non, l’argent est juste une nécessité pour parvenir à mes fins. Qu’elles sont-elles ? De manière générale (et à une exception près) je ne veux pas d’argent pour moi directement et surtout pas en tant que tel. En détail, il me faut des liards pour :

  • Me faire construire un bâtiment austère tout en béton au milieu d’une forêt pour être tranquille, loin du bruit et de l’agitation.
  • Acheter des prairies et des bois pour disposer d’espace et pouvoir les offrir à mes enfants.
  • Acheter des biens à mettre en location afin d’avoir des revenus passifs (me permettant d’écrire et créer des trucs librement) et de l’argent quand je serai vieux (ceux qui croient encore au mythe de la pension sont fous).
  • Offrir à mes enfants et à ma compagne ce dont ils ont besoin et une partie de ce dont ils ont envie.
  • Constituer une réserve de sécurité.
  • Aider mes enfants à lancer leurs propres activités en temps voulu afin de leur épargner la vie de salarié.
  • Acheter et entretenir un cheval pour ma fille.
  • M’acheter des livres (c’est le truc qui est rien que pour moi).

N’est-ce pas honnête ? Peut on dire de qqn qu’il ne pense qu’à l’argent lorsque celui-ci est destiné à atteindre des buts de cette nature ? Bordel, je ne le pense pas.

Fin de la digression

† Du coup, je creuse et je me prend sans cesse la tête pour trouver quelque chose à faire. Mais je me retrouve inévitablement face à différents problèmes :

  • Fatigue
  • Paresse
  • Doute
  • Désintérêt
  • Doute + + +
  • Manque de temps
  • Manque de vision
  • Manque de méthode

Que faire ? Je m’arrête ici pour ce soir car je m’endors sur mon clavier. Je vais rejoindre Ernst Von Salomon pour quelques pages de son excellents « Les réprouvés ». Demain, je devrais causer de feuilleton radiophonique, de liens d’affiliation, de texte très court, d’un défis 7 X 1000 mots.