Innsmouth : ma micro-librairie fictive

J’ai toujours voulu tenir une librairie mais je n’avais jusqu’alors jamais osé franchir le pas. Pour tout un tas de raisons et tout autant d’excuses. Aujourd’hui, je n’en ai plus. Mes enfants ont grandi et ma compagne a pris l’habitude de se coucher tôt. Du coup, j’ai ouverts il y a trois mois une micro-librairie pas très loin de chez moi, accessibles tous les jours, de 22h à 02h du matin : Innsmouth.

Innsmouth (du nom d’une ville fictive imaginée par l’écrivain américain et halluciné H.P. Lovecraft) ne fait pas plus d’une trentaine de mètres carrés. Une porte, une vitrine, des rayonnages serrés, une table longue sur le milieu et un comptoir dans le fond (et un poêle à bois même si c’est super dangereux avec autant de papier). De la littérature noire américaine et des thématiques éphémères s’y mélangent à d’autres titres, incontournables selon moi. Je ne m’interdis rien dans mes sélections mais essaie de ne proposer que des choses qui me touchent. Si vous cherchez un livre, par une nuit d’insomnie, arrêtez vous dans ma boutique, je vous offrirai une boisson chaude et vous aiderai à trouver votre bonheur.

Innsmouth… Je vais vous en raconter les histoires, les rencontres que j’y fais, les livres que j’y vends, les conseils que j’y donne et puis l’une ou l’autre anecdotes. Vous avez aimé La cantine de minuit ? Sans prétention, vous aimerez alors aussi ce qui suit car c’est un titre que j’adore et qui m’inspire pour la tenue de mon petit commerce.

Allez, asseyez-vous et profitez !

> Je désire recevoir la suite (à venir)