Archives de catégorie : pensées du soir

Pensée du soir…

Il est 22h51, j’écris ceci rapidement car mon fils a du mal à dormir…

Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas acheté de bouquins. Mais en voici trois qui viennent d’arriver. Je ne les ai pas encore lu, évidemment, mais ça promet de bons moments. Batman la malédiction qui s’abattit sur Gotham parce que j’ai envie de découvrir ce personnage depuis un bail mais que jusque là, les dessins proposés ne plaisaient pas. Deathbed parce que ça à l’air carrément délirant. Et Sherlock Frankenstein & la ligue du mal parce la cover de Mignola m’a donné envie.

Il y a quelques jours, je découvrais sur Instagram une suite de posts intéressants. Des types présentaient du jeu de rôle sur une seule A4, sous forme de flyers/pamphlets.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Another great little #Dungeon from Nate Treme! #TheMepheticLaboratoryOfThePescamancer is a fishy #DungeonPamphlet for quick #Games!

Une publication partagée par Diogo Nogueira (@diogo_nogueira) le


Du beau travail graphique selon moi et pas mal d’idées sympas. En creusant un peu, il apparaît que ça rentre dans le cadre d’un concours lancé sur itch.io. Je vais réfléchir à une idée pour y participer. Ce site a de plus l’air ultra intéressant. Initialement dédié aux jeux vidéos indépendants, il semble être le repaire de toute une communauté d’amateurs de jeux bizarres au sens large. À explorer donc. Je suis notamment tombé sur ceci.

Pensée du soir…

Il est 22h34, je vais commencer à travailler un peu sur mes différents projets mais avant j’avais envie d’écrire un peu sur ce que j’ai en tête et sur ce qui se passe. Mon fils est en train de s’endormir près de moi dans le divan. Nous écoutons (en sourdine) un album de Wreck of the Hesperus vraiment excellent (je pense que je l’ai même en vinyle). C’est étrange à quel point la musique lente et grave calme les bébés.

Je suis en train d’écrire un mini jeu de simulation de balle pelote. La balle pelote c’est un sport populaire (dans le bon sens du terme) qui se pratique principalement dans nos régions. Ça se joue à 5 contre 5 sur un terrain aux formes étranges. Le but est de gagner des points en prenant du terrain à l’adversaire à l’aide d’une pelote propulsée à coup de mains. Je vais en faire une version normale et une version « améliorée » appelée La balle pelote indisposée. En gros, la pelote explose par moment, mutilant les joueurs. Les équipes de vétérans sont composées d’estropiés raclipotés avec des prothèses plus ou moins évoluées.

L’un de mes jeux de plateau (un des seuls que j’ai presque terminé) a été accepté par le Troll & Légendes pour être présenté dans leur espace de démonstration. Mon prototype s’appelle Mules1399. On y incarne le boss d’une compagnie de poste consistant en une poignée de bossus et de simples d’esprit qui transportent des livres d’une abbaye moyenâgeuse à l’autre. C’est un jeu de gestion de ressources principalement, les ressources étant des gueux, des manants et autres. Dans Mules1399 on joue donc des salopards prêts à tout pour s’enrichir. Il y a aussi des cartes événements et une partie roleplay. Ceux qui seraient intéressés peuvent venir le tester avec moi ces 20 et 21 avril au Troll & Légendes à Mons.

Je vais aller faire imprimer le plateau chez Copy2000, c’est un « imprimeur » type université pas trop cher. Passer par ce genre de pme local accessible à tout le monde est raccord avec mon envie de faire du jeu de top qualité sur le fond mais lowcost sur la forme. Je pourrais même envisager d’y mettre en dépôt numérique certains de mes livres/jeux (à terme). Ceux qui voudraient les avoir iraient directement les acheter/faire imprimer là-bas et le patron garderait une commission. J’aime bien cette idée. Mes revendeurs serait les « imprimeurs du coin ». Je me comprend en parlant d’imprimeur. Ce ne sont pas des gens qui font du travail d’art. Ce sont des entrepreneurs qui font du volume de qualité basique mais c’est pile poile ce qu’il me faut (il n’y a rien de péjoratif dans ce que j’écris).

Il va falloir que je fasse une grosse séance de scann. J’ai plein de dessins à numériser afin de les utiliser ici pour illustrer du fluff  pour mon setting : Mortbourg. J’ai beaucoup dessiné ces derniers temps et je commence à avoir une sacrée matière. J’ai notamment un scénario avec un bref système de jeu, des pré-tirés et des pnj pour enfants. Ça s’appelle Deux chapeaux pointus, j’avais fait ça spécialement pour ma fille mais elle n’a pas accroché.

J’ai envie de m’acheter le tome 8 de L’apprenti épouvanteur et quelques mangas. Il y a aussi un nouveau titre de Woco dont la cover a été dessinée par Mike Mignola qui me tente : Our encouters with evil. Ho, il faut absolument écouter cette chanson.

Pensée du soir…

Ma compagne est en train d’allaiter notre petit dans le divan près de moi, ils sont à moitié endormis. Pendant ce temps là, ma fille dort à l’étage. Je profite donc de ces quelques minutes de liberté pour écrire une poignée de mots.

Voici quelques croquis pour Mules1399 représentant des porteurs amochés (ou mulets). Le style est volontairement « brut ». Ne sont-ils pas beaux ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le kickstarter auquel j’ai souscris (pour la première fois) semble cartonner auprès du public. C’est un jdr occulte western : Casket Land. Le graphisme est superbe est la communication de la créatrice, Marie Enger, est intéressante. Je vois à l’instant que Kickstarter prévois un système d’intégration de leur contenu sur des sites externes. Testons….

J’ai mis à jour mon article sur Trois Bonnets, le quartier gnome de la ville de Grimsh en y présentant trois premier lieux.

Le jeu vidéo serait-il une piste à explorer ? Deux sources d’interrogation : Dummy Dojo et Inmost (pour le graphisme dans les deux cas).

Pensée du soir…

…commencé hier ou avant-hier matin et terminé ce soir. Il est 00h36, le petit dort dans le divan, à côté de moi.

† Un ami m’a conseillé de rassemblé tout ce que j’écris non pas en un livre mais en un endroit. Une zone géographique imaginaire, un setting rien qu’à moi, un univers de jeu. L’idée est séduisante et cela semble fonctionner. Mais, je dois me laisser porter et ne pas trop prévoir. Sans quoi je vais encore avoir une liste interminable de choses à faire et de paramètres à intégrer mais rien de concret. Du coup, j’avance doucement, sans plan véritable.

J’ai, par contre, une idée assez précise de la forme à donner à ce setting. Ce sera un ensemble de carte interactives qui renverra vers des articles de plus en plus précis. Ainsi, à travers un peu de code, l’utilisateur pourra réellement explorer cet univers, s’enfonçant toujours de plus en plus loin dans ses obscures replis. Le fait de ne pas publier de version papier (de ne pas chercher à le faire en tout cas) me libère aussi de devoir « clore un sujet ». Je peux effectivement compléter à l’infini et rendre disponible du travail en cours.

J’ai littéralement couvert des dizaines de feuilles en essayant de dessiner une carte de ma zone. A force, je pense avoir quelque chose de séduisant. La forme me plait assez bien. Et le tout est relativement logique. 

† J’ai aussi commencé le premier quartier gnome de la ville de Grimsh située dans le duché au nord-ouest : 3 bonnets.

† En écrivant tout ceci, je me suis demandé : à qui je m’adresse ? Réponse ; aux types comme moi. Ceux qui aimerait jouer mais qui n’en ont pas le temps car ils sont entrés dans la vie active, font passer leur famille avant leur plaisir personnel et commence à être épuisé (mettre photo de feuille). Le truc, c’est que nous ne disposons plus de temps, que sortir seul le soir n’est plus vraiment possible. Acheter tout ce que l’on veut non plus car, même si nous disposons de plus d’argent, celui part dans la maison, les enfants et les travaux. Du coup, ont fait des listes pour plus tard, on essaie de voler quelques minutes par-ci, par-là et on continue à imaginer des trucs en essayant de trouver des solutions.

Je pense qu’une des pistes sérieuses passe à la foi par l’utilisation de la technologie et une modification des narrations, ou plutôt des échanges. Les cessions doivent être étalée, comme dans un jeu par mail. Il faut du contenu plus volumineux pour qu’une grosse partie de l’évasion puisse se faire sur le pouce et en solitaire. Les interactions doivent être plus rares et doivent pouvoir se faire à distance. Il faut aussi privilégier les jeux en solo et les jeux stratégiques avec des sortes de rapport de bataille qui influe une trame plus longue. Jouer sur le long court, lentement mais de manière profonde. Je pense aussi qu’il faut penser à la mobilité. Les gammes de jeux comprenant 50 livres, c’est chouette mais pas très pratique. Il faut des supports légers, petits, pas cher car on va les abîmer (ou nos enfants s’en chargeront). Penser donc au format ‘zine. Une autre solution est de privilégier le « tout numérique » des blogs, des pages web et du print-and-play. Mais j’avoue que ça a beaucoup moins de charme.

† La difficulté de jouer avec les enfants… une foi par semaine, le vendredi, on essaie de faire une soirée jeu à la maison. On joue pour l’instant à des jeux simples car ma fille a 6 ans. C’est amusant de lui donner le goût au jeu mais c’est parfois frustrant de rester dans la simplicité. J’ai par moment envie de lui dire : ok, maintenant, on va jouer à quelque chose de vraiment cool. Mais pour avoir testé un mini jdr perso avec elle il y a moins d’un an (voir plus loin), ce n’est pas encore gagné.

Pourtant, il commence à y avoir pas mal de jeu de rôle pour les enfants (un peu plus grands). Je suis tombé une adaptation de « Mon petit poney » et sur Kids on Bikes qui a l’air sympa (il faudra d’ailleurs que j’achète un exemplaire de chaque). J’ai acheté Mouse Guard mais j’ai un peu de mal à le lire (manque de temps et bouquin un peu bordélique).

Pour ma fille, j’ai commencé à écrire un mini jeu qui se passe dans un manège magique situé sous le « vrai » manège où elle monte à poney. On y accède via un box sois-disant hanté. Là en-bas, il y a des licornes, des pégases et des nains du purins dans une sorte de Poudlard dédié aux chevaux merveilleux. Ceux que ça intéresse, peuvent y jeter un œil par ici (c’est en cours, pas fini).

† À découvrir : Cankor par Matthew Allison (qui me rappelle que j’ai toujours un jeu de super héro qui attend) et un clip de rap délirant à la fois flippant et rafraîchissant.

 

 

Pensée du soir…

Il est 23h20, mon fils dort à côté de moi dans le divan. Ce petit diable ne veut pas encore passer ses nuits paisiblement. Vu ma propre difficulté à dormir sereinement, comment lui en vouloir ?

† Je pense souvent au rôle que j’ai a jouer dans sa vie. C’est un peu effrayant car je le vois avec sa grande sœur. C’est carrément flippant de se rendre compte à quel point ma personnalité influence ses connaissances. À 6 ans, ma fille sait plus ou moins ce qu’est le jdr. Elle sait déjà raconter des histoires. Elle invente de petits jeux. Elle utilise des expressions comme « de plus… » qui sont amusantes à entendre dans sa bouche. Elle s’est déjà endormie en écoutant Johnny Cash dans mes bras (c’était il y a longtemps). Elle aime les livres (en tout cas que je lui en lise plusieurs pages tous les soirs). Elle dessine énormément en jouant sur les perspectives, elle a déjà goûté du poulpe et de la langue de lapin. C’est ma fille et celle de personne d’autre notamment via ce genre de détails. Elle est ce qu’elle est en partie parce qu’elle grandi à mon contact. C’est une putain de responsabilité que d’avoir cet impacte sur quelqu’un. Dans mon cas, ça me rend fier autant que cela m’effraie. Bref…

† J’ai découverts un super artiste/écrivain de jdr sur Instagram. Il a écrit Woodfall que je compte acheter dès que possible. Son travail m’impressionne et me plait car il s’inscrit parfaitement dans cette nouvelle vague de création qui porte énormément d’attention au design et qui tente des pistes plus étranges et originales en terme de graphisme, de présentation et de…saveurs. J’ai envoyé mon jeu Mules 1399 aux responsables du Troll et Légende pour le présenter durant leur festival. On verra si ça passe. Je pense que je vais me refaire les trois premières saisons de Boardwalk Empire. J’ai commencé à écrire quelques paragraphes sur un lieu bien sombre : Le reliquaire de Sainte Otek. Je n’ai pas encore grand chose. Mais je vais y aller à fond sur la conception et la présentation. J’ai choisi d’utiliser un style art déco/pop pour habiller l’affaire. Il s’agit d’un lieu de culte aménagé dans un organe géant au milieu d’un marais immense. À découvrir bientôt. En attendant, voici le titre avec la font que j’ai sélectionné.

Pensée du soir…

Ce soir, pendant que mon fils dort enfin quelques minutes, je m’amuse à essayer les balises html « area » qui permettent de rendre cliquable une zone précise dans une image…comme ceci (attention, ça ne fonctionne pas sur gsm) :

Normalement, rien ne se passe SAUF si vous cliquez pile poile sur le gros œil du personnage ci-dessus (une autre fenêtre s’ouvre et vous découvrez un abominable gnomoush dont je parlera plus tard). Ça peut sembler ballot. Sauf que ce genre de petits twists va me donner la possibilité de proposer une méthode d’exploration de contenu un peu particulièrement d’ici quelque temps. En plus, ce n’est que du html donc c’est accessible à presque n’importe qui (qui fait l’effort d’essayer de comprendre un minimum). Au passage, merci à Pascal D. pour ses pistes de recherche (sait-on jamais qu’il me lirait un jour). Par la suite, il faudra que j’essaie de faire en sorte qu’une image change en fonction de l’heure à laquelle un utilisateur affiche une page web. J’ai trouvé les explications par ici mais ça à l’air déjà vachement plus compliqué.

J’ai pratiquement terminé mon dossier pour Mules1399, le jeu que j’aimerais présenter durant le Troll et Légende. Voici un aperçu du plateau…

Je suis aussi tombé sur l‘une ou l’autre chose à découvrir absolument :

  • De l’ASMR Lovecraftien (ces vidéos chuchotées sensées vous détendre créés ici par un type déguisé en Profond).
  • Un mini jdr/fanzine crée à l’arache mais qui me donne vraiment envie. Ca s’appelle A Night at the Golden Duck, il s’agit de l’exploration d’une auberge qui renferme un véritable trésor : un canard en or. J’aime beaucoup cette manière ultra simple de réaliser un produit fini. C’est très simple mais c’est particulier et terminé. Ces gens vendent leur truc alors que moi, je n’en suis jamais qu’à essayer de terminer. Est-ce que l’ultra minimalisme (pour ne pas dire le « fait à la va-vite » serait la solution pour avancer ?
  • Un type qui s’interroge intelligemment sur la manière de distribuer ce qu’il crée.

Il n’y a pas très longtemps, quelqu’un a qualifié ce que j’écris de trop « pipi, caca, vomi, sperme ». Dans un premier temps, je l’ai assez mal pris. Puis, en y réfléchissant, j’en ai conclu que cette personne (dont j’aime beaucoup le travail et que je respecte en tant qu’entrepreneur, ne le connaissant pas sur le plan humain) avait totalement raison et que ça m’allait très bien. Evidemment, cela ne joue pas en ma faveur. Qui aurait envie de lire ce genre de truc ? Et bien, à y regarder de plus prêt, il semblerait que cette « scène » existe déjà et qu’elle attire du monde. Ça s’appelle de l’ero guro. En français, on ne trouve pas grand chose à se mettre sous la dent question explication. Mais en gros, ce sont des créations violentes, absurdes et souvent tournées vers les choses de la chaire. Du coup, ça me semble assez bien correspondre à ce « pipi,caca, vomi, sperme » dont ce professionnel du secteur a affublé l’une de mes propres créations rolistiques. Mais ce n’est pas tout. Comme j’aime parfois me prendre la tête sur des choses carrément inutile. Je me suis demandé : quel est mon style a moi exactement ? Quoi que je parlerais plutôt de « patte » que de style car du style je n’en ai pas beaucoup à l’écrit et même si je ne suis pas un mancho question illustration, ce n’est pas la gloire non plus. Mais, c’est vrai que je commence à avoir ma propre approche. Donc. Comment l’appelé. Après pas quelque temps de réflexion et de recherche en ligne, je qualifierais donc ma patte de ero guro pop belgicisé à tendance « marque blanche » OU de l’ero guro belgicisé premier prix OU de belgo-guro pop lowcost. J’imagine que quelques explications s’imposent…

  • Ero guro > pour le côté fesse, violence et absurdité.
  • Pop > pour le côté « produit », pub et répétitif de ce que je fais (quoi que Pulp serait bien aussi car il y aurait la notion de simple et populaire qui me plait).
  • Belgicisé > parce que je met toujours une sorte de détachement super froid et d’humour assez noir dans ce que j’imagine. Et je pense que c’est une approche très belge dans la lignée de films comme C’est arrivé près de chez vous ou Calvaire.
  • Lowcost/marque blanche > pour le côté « à l’arrache » (vrai ou non), un peu brute et parfois désuet de ce que j’aime faire. C’est assez bizarre car ce style fait des adeptes dans d’autres milieu (la mode notamment), il suffit de regarder des marques comme Supreme, Vetement ou Balenciaga. Mais pas encore dans l’univers du jdr ! Quoi que ont peu entrevoir des pistes chez certains. Par exemple, ceci (ou ici) que j’ai découvert aujourd’hui.

Voilà ce qui me trottait en tête ce soir…

Gnomoush