SUNDAY NIGHT SHOWWWW ! 

Je déteste le dimanche soir. Voici une idée pour aider à faire passer la pilule…

Assis derrière une table, au milieu d’une bibliothèque/bureau où brûle un feu de bois, un personnage bourru et voûté bavasse, fumant la pipe et s’enfilant café sur café. Il cause de ses problèmes, de ses interrogations et de ses lectures en essayant de vous faire marrer. Il est cynique (sans vraiment y croire, c’est juste pour se donner de la contenance), parle lentement et fume comme un dragon. Vous êtes devant une série animée.

Le personnage, une sorte de rétro-youtuber raté commence :

« Mesdames et Messieurs bonsoirs, nous sommes le dimanche 17 septembre 2017. Il est 02h35 du matin et vous êtes en train de regarder le xxxx Show !« . Si vous avez-vu cette scène de Down By Law où Tom Waits fait une démonstration de présentateur radio à Jhon Lurie, c’est exactement le genre d’intonation que j’imagine.

Tout est très calme et cossu, rassurant et chaleureux. On entend le feu crépiter et la pluie tomber derrière la fenêtre lorsque le personnage se tait. Sa fumée est pixelisée (à l’excès) et le néon de la lampe clignote de temps en temps (peut-être en fonction de ses humeurs). Le personnage ne bouge pas, si ce n’est pour se servir à boire ou prendre un bouquin. Le plan ne change jamais. On le regarde simplement parler, fumer et présenter des trucs qu’il aime. Les épisodes paraissent le dimanche pendant la nuit.

Je me farci beaucoup de dessins animés avec ma fille pour l’instant. Dernièrement, nous avons regardé Boxtrolls, un histoire bien foutue de manipulation des masses racontée via une bande de trolls et un gamin perdu aux prise avec un dégénéré. L’univers et les personnages sont superbes et tout est réalisé en pâte à modeler. On a adoré ! Récemment, j’ai aussi découverts le clip de The story of O.J. de Jay-Z, un reportage sur une série crée par Tyler, The Creator et suis retombé sur les vidéos de Salad Fingers.

Parallèlement, je griffonne beaucoup et commence à imaginer certains de mes dessins en mouvement, ce qu’ils pourraient raconter, comment ils le feraient, dans quel décor. J’aime l’idée de série, ce programme vachement cool que tu attends avec impatience même si c’est le dimanche soir (cet instant merdique de la semaine (ma mère m’a confirmé que je déteste ça depuis que je suis tout petit)). Ça m’a fait réfléchir au potentiel de l’animation d’un point de vue différent. Voilà le comment du pourquoi.

Et donc ? Ben comme 99% de ce que je partage, c’est juste une idée. Je ne possède ni les compétences ni les finances pour mettre en route un projet comme celui-ci. Maintenant, si quelqu’un est tenté, je peux me charger des visuels et de la rédaction ! Contactez-moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *