J’ai été peindre la vitrine de Tantine

Laissez ma tante tranquille ! Elle n’a absolument rien à voir là-dedans.
Tantine, c’est une petite boutique ultra tendance installée à Pont-à-Celles (à Hairiamont pour être précis) qui propose de jolis bouquets de fleurs ainsi qu’une sélection inspirée de petits objets de créateurs. Tantine voulait relooker sa vitrine, je m’en suis chargé.

Des fleurs pour PAC

Justine, la gérante, est une jeune maman qui a courageusement décidé de monter son petit business dans son jardin (littéralement). Ainsi, elle a réaménagé une ancienne remise en un atelier de fleuriste très sympa : Tantine. C’est simple, élégant et c’est à deux pas de chez nous ! On peut y shopper le « bouquet de la semaine » pour seulement 10 euro et y trouver des petites broches qui font craquer le cœur des fillettes pour quelques sous (j’ai testé, voir plus bas). L’accueil est agréable, le cadre idéal et les nouveautés rentrent régulièrement.

Que demande le peuple ? Des roses pourries à la pompe à essence ? Des géraniums transgéniques au super-marché ? Non, tu veux du beau, de l’authentique, vendu par une vraie personne qui te souris parce que c’est son affaire et qu’elle est contente de t’y voir. Tu veux faire vivre ta zone et te faire plaisir sans taper 20 bornes en voiture et perdre trois quart d’heure pour te garer. Va voir Tantine !

En résumé, Tantine, c’est :

  • Beau
  • À taille humaine
  • Ouvert aussi le dimanche matin
  • Pas guindé mais branché juste comme il faut
  • Pont-à-Cellois (faut être fier de son quartier)

La vitrine à Tantine

Ma compagne m’excusera mais je ne me suis pas rendu chez Tantine pour lui acheter des fleurs. J’ai juste été peindre sa vitrine (et une petite fenêtre à l’étage). J’en ai causé à l’époque, j’aime bien peindre les vitrines. C’est une manière simple pour un commerce de faire un peu de publicité sans pour autant se ruiner. De mon côté, une vitrine c’est un super support pour créer des visuels qui seront d’office vu. On a de la place, si on rate son coup, il suffit de gratter quelques minutes et, en plus, ça intrigue les passants !

Tantine voulait :

  • Occulter la vue vers l’intérieur de la boutique
  • Garder un maximum de lumière
  • Annoncer fièrement son nom

Je lui ai donc proposé de recouvrir sa fenêtre de petites feuilles blanches et d’y laisser « Tantine » en espace négatif (on ne peint pas ce qu’il y a montrer mais tout le reste). J’ai donc réalisé une version positive de « Tantine » en gros caractères bien nets à la maison la veille au soir. Sur place, j’ai rapidement collé ce positif à l’intérieur de la boutique et me suis contenté de peindre « par dessus » à l’extérieur avec des Posca de différentes tailles (pendant plus de 5 heures).

Tantine a eut :

À retenir, pour la prochaine fois :

  • Ne pas aller peindre des dizaines de minis feuilles quand il gèle
  • Le POSCA sur une vitrine ultra froide ce n’est pas le top
  • Le OXO, c’est bon (offert par la patronne qui a surement eut pitié)

Un lama pour mon diable

Comme je le disais plus haut, Tantine a rassemblé plein de petites idées cadeaux, du bijoux en bois à la carte postale bien designée et passant par le tote bag « Pont-à-Celloise ». Rien n’est fabriqué en Chine, ni tiré à plusieurs milliers d’exemplaires. Que du contraire ! On est dans la micro capsule, dans le créateur belge ou français. Dans le bon goût au prix relativement abordable (noter qu’il y en aura toujours pour s’attendre à avoir tout pour rien et qui perdront de vue c’est ça qui tue le commerce de proximité). Pour ma part, j’en suis sorti avec une broche super cool pour ma fillette : un lama en bois signé Madame Grizzly. La petite l’a tout de suite adopté (je pense que le lama est la licorne de l’année prochaine).

Merci Tantine et quand tu veux !

Boutique Tantine (Fleuriste, boutique déco/cadeau/artisanat)
7, Place d’Hairiamont (sentier entre les n° 6 et 7)
6230 Pont-à-Celles
0495308599
Facebook
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *