Back to primitive : possible d’un point de vue com’ en entreprise ?

Je me demande ce que ça donnerait si quelqu’un (ou une entreprise) décidait de ne plus communiquer que par papier (comme anciennement mais avec un ton contemporain).

Son site se résumerait à un formulaire à remplir pour recevoir de la documentation, une newsletter papier, des articles papier (type gazette). Causer de trucs à la pointe dans son secteur mais de manière désuète (quoi que beaucoup plus particulière).

Il doit y avoir un an, je suis tombé chez un ami sur le catalogue papier d’une maison d’édition. C’était une collection assez obscure de bouquins très pointus mais j’ai trouvé ça ultra chaleureux comparé à un site de vente. Ça avait un côté vrai, un côté solide, à l’épreuve du temps. La mise en page, sans être révolutionnaire, n’était pas hideuse du tout. J’ai vraiment trouvé ça bien. Il était encore possible, via un bon, de commander ses livres par courrier et de payer par virement.

Était-ce plus humain ? Est-ce moi qui suis fort sensible à ce type de vieillerie ? J’ai trouvé que ça avait un charme fou. Alors, aujourd’hui, je me pose des questions.

Car, voyez-vous, je suis en train d’essayer de remettre mon site pro à jour. Et quoi que j’essaie, ça me semble être du réchauffé, du déjà vu. Un site de plus. Autant je peux me différencier sur le fond, autant je trouve que la forme doit suivre un minimum. Aller dans l’extrême simplicité me plait habituellement. Ou, au contraire, dans des choses très chargées qui frôlent avec le bordélique. Mais là, ça ne fonctionne pas. J’ai envie d’autre chose.

C’est le même problème avec ma newsletter. J’ai proposé aux gens de s’y inscrire il y a quelques mois. Trente personnes m’ont confié leur email. Et qu’en ais-je fait ? Rien. Pourquoi ? Aucune idée. Mais je me demande tout de même si simplement la formule ne manque pas un tantinet de panache, d’originalité à mon goût.

Évidemment, je pourrais passer des heures à travailler le graphisme, l’approche, le storytelling. Mais je croix que pour réellement marquer le coup, il va me falloir aller vers quelque chose de plus extrême. Je me demandais donc si partir sur une communication à 90% print ne serait pas une solution intéressante.

Alors, c’est vrai que niveau seo ce serait la misère et que ça compliquerait un peu la communication avec mes prospects. Mais une fois le premier contact pris, ça pourrait être efficace. Le fait de rajouter la texture du papier donnerait déjà un côté plus humain, plus tactile. De plus, le fait d’attendre un courrier (un vrai) modifierait le rapport entre les gens. Enfin, il serait peut-être possible de multiplier les canaux (et/ou les formats) de manière amusante et peut-être aussi que cette approche particulière encouragerait le bouche à oreille qui me fait terriblement défaut pour le moment. M’faut réfléchir à la question. En attendant, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *