L’apothicaire

Pharmacie Jolipré Rue de Marcinelle n°24 ce soir 23h

La boutique était une minuscule officine, pas plus large qu’un derrière de naine. Si étroite en fait que suivant la position à partir de laquelle on l’observait, elle semblait parfois ne même pas être là. Une question d’angle sans doute. Où était-ce là une forme quelconque de magie urbaine ? Le groupe se tut et entra. L’apothicaire était là, derrière son comptoire et les accueillit avec un sourire triste.

Bienvenu, dit-il, je vais faire de la place. Le poisson est à cuire, le vin au frais, il ne manque que l’espace. Sur ce, il pousse filtre, drogue et potion qu’il range dans les dizaines de cagettes fixées au mur. Voilà, voilà.
L’apothicaire s’éclipsa un instant puis revint avec une nappe pliée sous le bras, deux bouteilles de rouges dans une mains, un tire bouchon et des bougies dans l’autre. Vous excuserez mon retard mais vous savez...quand on est plongé dans ses affaires…

Hors donc voilà, si moi aussi, il me fallait dispenser mes recettes à grande échelle et sans le sous, comment je m’y prendrais…

|Insérez ici l’idée d’une figure importante du secteur (pharmacien ou dealer) ou une d’une personnalité publique renommée et habilitée à parler intelligemment du sujet.|

Pas bête ! Beugla le héraut en rotant par dessus les restes de son plat. C’est effectivement une putain d’idée ajouta la catin avec un sourire. Je prends la suite, z’aurez rapidement de mes nouvelles ! Sur ce messieurs dame, que votre nuit soit douce. Le groupe remercia, prit congé et se dispersa dans la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *